Epiceries sociales

Le terme « épicerie sociale » désigne des lieux assez différents les uns des autres. Cela tient à l’histoire particulière de chacune d’entre elles. Ces épiceries ont aussi chacune leur mode de fonctionnement. Mais elles ont en commun de proposer aux plus précaires, comme dans une vraie épicerie (avec ses rayons et la possibilité de se servir librement), une variété de produits alimentaires et domestiques.
A Grenoble et dans les communes proches, il en existe quatre.

 


 à Grenoble, Episol


Il s’agit d’une épicerie ouverte en 2015 et mise en place grâce à un partenariat entre le CCAS de la Ville de Grenoble, le Secours catholique, le Diaconat protestant et l’association La Remise.

Où ?
45 rue Général Ferrié à Grenoble
ouverte du mardi au samedi, 10-13h et 15-19h

Fonctionnement
Ouverte à tous
Adhésion de 5 euros
Trois niveaux de prix pour un même produit selon le Quotient familial

Contacts
09 82 53 01 12
episol@episol.fr

Plus d’infos : http://www.episol.fr

 


à Pont-de-Claix, épicerie du Centre social Joliot-Curie


Il s’agit d’une épicerie mise en place à l’origine en partenariat avec l’un des deux Centres sociaux de Pont-de-Claix et l’association AMAFI. Elle s’adresse aux habitants de la ville.

Où ?
Centre social Irène Joliot-Curie, 27 avenue Antoine Girard
04 76 29 86 40
cs.jcurie@ville-pontdeclaix.fr

Plus d’infos sur les activités de ce centre social, concernant l’alimentation : ici.

 


à Eybens, épicerie Pain d’épices


Il s’agit d’une épicerie gérée par l’association EAU (Eybens accueil urgence), en lien avec le CCAS. Elle est réservée aux familles d’Eybens dans la précarité. Elle a remplacé la distribution de colis alimentaires, afin de donner la possibilité à chacun de choisir ses produits.

Où ?
5 place René Char

 


à Echirolles, le magasin Dounia


Il s’agit d’un magasin solidaire qui est à la fois une épicerie et une boutique de vêtements, jouets, produits d’entretien et cosmétiques. Au départ, Dounia, fondée en 2002, était une association d’entraide aux sans-papier et malades originaires surtout du Maghreb. Puis elle a élargi ses actions aux personnes en difficulté habitant le sud de Grenoble.
La ville et l’OPAC38 l’aident pour son local.

Où ?
5 rue d’Auvergne à Echirolles