Glanage

Le saviez-vous ? Il est autorisé d’aller faire son marché gratuitement, juste avant que les vendeurs ne rangent dans leur camionnette leurs tréteaux et cageots, et que les fruits et légumes qu’ils n’ont pas vendus partent à la poubelle parce que ces produits ne seront plus assez frais pour le prochain marché. Cela s’appelle « glaner ».
Le mot « glanage » a d’abord fait référence au droit d’aller ramasser, sur les terres d’un agriculteur, après les récoltes et cueillettes, les fruits et légumes qui restent dans les champs ou sur les arbres. Dans un contexte urbain, il est désormais utilisé à propos des pratiques de récupération des invendus à la fin des marchés.
Le terme est même aussi en usage à propos de la récupération des invendus dans les poubelles des commerces, surtout les plus petits qui ne sont pas partenaires de la Banque alimentaire ou d’une association caritative. Mais un autre mot (anglais) est de plus en plus souvent usité pour ces pratiques : freegan.

Alors, n’hésitez pas aller glaner sur le marché le plus proche de chez vous !

A Grenoble et à proximité, plusieurs collectifs ont été mis en place pour rendre plus efficace et solidaire le glanage sur les marchés et auprès des petits commerçants. En général, un petit groupe de bénévoles est chargé d’aller glaner, puis un marché gratuit est organisé.

Le collectif le plus récent s’appelle Géfélépots, pour « Groupe d’entraide fruits et légumes pour tous ». Constitué début 2016, il récupère les invendus des magasins bio de l’agglomération, qui sont ensuite proposés dans leur local à Fontaine.
Une participation de 50 cts est souhaitée, par kilo de produits.

Où ? Local à Fontaine, au 3 rue Romain Rolland, salle Curie.
Quand ? Les lundis, mardis, jeudis et samedis de 18 h 30 à 22 h.
Contacts : 06 51 46 68 59  et  contact@gefelepots.fr
Plus d’infos : leur Site web.

Les autres collectifs mis en place ces dernières années :
– la Fratrie des glaneurs solidaires (voir son  blog) ;
– la Tente des glaneurs qui a organisé à partir de 2013 un marché gratuit le dimanche près de la Place Saint-Bruno (des nouvelles par sa page FaceBook) ;
– le marché AMAR (action pour la multiplication d’une agriculture de récupération : son blog).

Et pour en savoir plus sur le glanage dans les poubelles, il existe ce Site d’information et de discussion des militants du freegan.