Accès à une alimentation choisie de qualité et grande précarité : parlons-en !

Infos pratiques / Réflexions / Débat / Alimentation / Grande précarité / Transition alimentaire / Agglomération de Grenoble

Un deuxième Parlons-en consacré au problème de l’accès à l’alimentation pour les personnes en situation de grande précarité aura lieu ce jeudi 11 mars de 10 h à 12 h au Lîeu, 17 rue Abbé-Grégoire à Grenoble  : « Manger, une galère ? ».
Lire la suite

Nouveau menu Actualités : premier article sur l’aide alimentaire en nature

Aujourd’hui 15 novembre est publié le premier article du nouveau menu Actualités de ce Site. Il porte sur les distributions gratuites de produits alimentaires.
Ce nouveau menu traitera de différents thèmes en lien avec les situations de pauvreté et de précarité.
Premier sous-menu : sur les Aides gratuites.

Cette partie du Site permettra de mettre à jour progressivement toutes les infos contenues dans le Pense-bête RSA, dont la dernière version remonte à 2018.

Le blog continuera de porter sur la transition alimentaire en cours, et en jeu !

 

Nouvelle série d’articles : sur le non-gaspillage alimentaire et sur les jardins d’habitants

Annonce / Blog / Transition alimentaire / Non-gaspillage / Jardins d’habitants / Agglomération de Grenoble

Aujourd’hui commence une nouvelle série d’articles du blog lancé le 1er avril 2020 dans le contexte du confinement, puis de la première phase de déconfinement. En lien avec l’élaboration de la nouvelle base de données et de la carte imaginaire qui permettra d’y accéder de manière visuelle et simple, elle portera toujours sur l’enjeu de la transition alimentaire en cours, dans l’agglomération de Grenoble.
Deux thèmes seront notamment abordés :
– celui du non-gaspillage alimentaire ;
– et celui des jardins d’habitants.

La question du non-gaspillage est importante pour la transition écologique en général. Dans le domaine de l’alimentation, elle concerne les différentes étapes de la production, de la transformation, de la distribution, puis de la consommation, comme l’explique cette vidéo.

Les transformations en cours avec la transition alimentaire visent à réduire fortement le gaspillage, voire à le faire disparaître, ou bien à mettre en place des circuits et des dispositifs de récupération et de réutilisation de tous les produits qui, il y a quelques années, auraient été traités comme des déchets finalement incinérés dans l’usine Athanor située à La Tronche.

 

Lancement du blog

Annonce / Blog / Alimentation / Transition écologique / COVID-19 / Confinement / France / Isère / Agglomération de Grenoble

Le média la vie au minimum est à destination du grand public et, notamment, des personnes en situation de pauvreté et de précarité. Il a été mis en place à partir de 2014.
Il a pour buts :
– de rassembler, mettre en forme et diffuser des informations utiles pour la vie de tous les jours en France, en Isère et dans l’agglomération de Grenoble ;
– de réfléchir autrement aux situations vécues de pauvreté et de précarité.

Le Site Internet a ouvert en mai 2016. Depuis cette date, la page d’accueil avait seulement servi à annoncer les sorties des nouveaux numéros (PDF et papier) et les dates des ateliers dans le cadre desquels le journal a été élaboré de 2014 à 2018 : annonces éphémères qui n’ont pas été archivées.
Aujourd’hui 1er avril 2020, alors que commence la troisième semaine de confinement en France, cette page se transforme en un blog afin de pouvoir diffuser régulièrement des infos pratiques et des éléments de réflexion.

Durant une première phase, en lien avec la mise à jour en cours de la carte des bonnes adresses alimentaires (cliquer ici), les infos devraient concerner surtout la question de l’alimentation et, plus précisément, celle de la transition alimentaire en situation de crise sanitaire et de confinement.
Comment, malgré tout, continuer à se nourrir sainement, localement, durablement et à petits prix ?

Bonnes lectures,

Anne Veitl
fondatrice et responsable de la vie au minimum
anne.veitl at wanadoo.fr

Ce blog est dédié à la mémoire de mon frère Jean-François, ingénieux et joyeux, mort il y a exactement un an. Il était maraîcher bio dans le Limousin, près de Limoges, et, des années durant, nous avons discuté (au téléphone surtout, lui au travail dans ses champs et sur les marchés, moi devenue urbaine à Grenoble) de la transition écologique en cours, des joies et difficultés d’être un agriculteur en France au début du XXIe siècle.