Marchés festifs de Noël à la ferme : les 5, 8 et 15 décembre

Infos pratiques / Marchés / Transition alimentaire / Région de Grenoble

Pour trouver des produits alimentaires festifs en vente directe et d’autres idées de cadeaux locaux ou équitables, plusieurs marchés de Noël seront organisés dans des fermes de l’Isère.

A proximité de Grenoble :
– le 5 décembre en Belledonne, à la Ferme de Loutas ; toutes les infos ici ;
– les 8 et 15 décembre, à Varces, dans le cadre du Marché Méraki à la Ferme de Malissoles.

Ces deux fermes sont cependant difficilement accessibles par les transports communs (il vaut mieux organiser un covoiturage).

A noter que cette année, à Grenoble, le marché équitable et solidaire, le Baobab, sera aussi Place Victor-Hugo et non plus Square du Docteur-Martin. Une boutique éphémère est également ouverte à la Caserne de Bonne depuis début novembre.
La liste des vendeurs présents est disponible en page d’accueil du Site de l’Association Grenoble équitable.

Et pour les bûches glacées 100 % locales, ou simplement des glaces et sorbets, une bonne adresse : la Ferme des délices, dont les produits sont vendus à la ferme et dans de nombreux magasins de la région.

 

Invitations à visiter la future petite cantine de Grenoble

Infos pratiques / Restaurants solidaires / Transition alimentaire / Grenoble

Le nouveau restaurant associatif solidaire, les Petites Cantines Grenoble, devrait ouvrir au printemps 2022 en centre-ville. Les travaux pour réaménager complètement l’ancien restaurant Cose Sia (photo), rue Marius-Gontard (quartier Jardin de Ville), viennent de commencer.
Après la cantine éphémère de jeudi dernier, l’équipe qui porte le projet propose une rencontre avec les habitants du quartier et la découverte du local. Deux plages sont programmées : jeudi 2 décembre de 12 h 30 à à 14 h, et vendredi 3 décembre de 18 h à 19 h 30. Toutes les infos pratiques dans cette affiche.

Ce restaurant visera notamment à lutter contre la solitude. A Grenoble, plus de la moitié des habitants vivent seuls et la proportion monte à 75 % dans certains quartiers du centre-ville. A la Petite Cantine, chaque midi, une trentaine de personnes pourront venir partager un repas et/ou le préparer le matin, et ainsi faire connaissance avec leurs voisins.
Pour suivre l’actualité du projet : leur page Facebook.

 

Une cantine éphémère à la MDH du Bois d’Artas, le 25 novembre à Grenoble

Infos pratiques / Solidarités / Transition alimentaire / Grenoble

Une « petite cantine » va ouvrir à Grenoble en 2022. Pour préparer l’ouverture de ce restaurant associatif solidaire, des rencontres festives sont organisées depuis l’été 2021 selon les mêmes principes de fonctionnement de la future cantine de quartier : les habitants participent à la préparation des plats, puis le repas est une occasion conviviale de rencontrer des personnes de tous les milieux sociaux ; les produits utilisés sont locaux, voire issus d’invendus, et le prix est libre. Lire la suite

Où sera située la nouvelle ferme urbaine dans Grenoble ?

Mise à jour du 2/09/21 : nouvelle vue par satellite

Photos-carte / Agriculture urbaine / Urbanisme / Transition écologique et alimentaire / Economie sociale et solidaire / Grenoble, Echirolles, Eybens et Grenoble-Alpes Métropole

A partir de cet automne, une nouvelle ferme va être aménagée au sud de la commune de Grenoble, à proximité d’Echirolles et d’Eybens, dans une partie de la ville où sont situés le plus grand centre commercial de la région, des équipements comme les grandes halles où sont organisés les foires, salons et congrès, une salle de concert et la patinoire. Dans ce secteur de la Métropole se trouvent aussi plusieurs des quartiers dits populaires de Grenoble et d’Echirolles. Lire la suite

Pour un accès de tous à une alimentation choisie de qualité : les prix différenciés à Episol

Infos pratiques / Réflexions / Solidarités / Epiceries sociales / Transition écologique et alimentaire / Agglomération de Grenoble

La mise en ligne du nouveau Site Internet de l’épicerie sociale et solidaire Episol, la semaine dernière, est l’occasion de présenter à nouveau une des originalités de cette boutique : celle qui concerne les prix des différents produits proposés. Lire la suite

Potagers suspendus : vers une agriculture nourricière dans et autour des villes

Infos pratiques / Vidéo / Jardins / Circuits courts / Agriculture urbaine / Transition écologique et alimentaire / Solidarités / Métropole de Grenoble

En 2015, un projet de potager d’habitants sur le toit d’un parking avait été lauréat de la première édition du Budget participatif de la Ville de Grenoble : L’Happy Hoche. Deux ans plus tard, en 2017, un deuxième projet de jardin perché a été aussi gagnant. L’idée était d’aménager un jardin potager sur le toit de La Casemate, le Centre de culture scientifique, technique et industrielle (CCSTI), situé dans le quartier Saint-Laurent de Grenoble. Le projet de ce potager suspendu était porté par l’association Cultivons nos toits. Lire la suite

Des plants à prix différenciés et solidaires proposés par Cultivons nos toits

Infos pratiques / Jardins / Solidarités / Transition écologique et alimentaire / Agriculture urbaine / Grenoble et son agglomération

Depuis 2020, l’association Cultivons nos toits, qui mène, accompagne et promeut des projets d’agriculture urbaine, cultive des plants dans des serres du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Grenoble, situées sur le site de l’Hôpital sud à Echirolles.
Cette année, elle les propose à la vente. Leur prix est libre, c’est-à-dire que chacun paye ce qu’il peut ou veut. C’est une manière d’introduire des prix différenciés et solidaires.

Toutes les infos pratiques (adresse, semences utilisées, liste des plants, horaires) à retrouver dans cette page, avec en téléchargement un tableau des indications de prix différenciés et solidaires.

 

Tarifications solidaires : le groupement d’achat Au Local propose désormais des tarifs réduits

Infos pratiques / Tarifs réduits / Solidarités / Groupement d’achat / Circuits courts / Transition alimentaire / Grenoble

Lancé en 2018, le groupement d’achat Au Local proposait jusqu’ici de l’épicerie et des produits frais (légumes, fruits, laitages, oeufs, viande), en  circuits courts, à des prix ajustés de telle sorte qu’ils permettent de rémunérer correctement les producteurs, de dégager une marge, tout en étant bas pour les consommateurs, comparativement aux prix des autres lieux de vente pour des produits de même qualité. Ces prix sont présentés comme « justes ».
Désormais, un tarif réduit est aussi proposé sur tous les produits, pour les foyers aux faibles ressources. La réduction est de –10 %. Il faut avoir un quotient familial inférieur à 900 euros. Pour en bénéficier, une inscription est nécessaire. Lire la suite

Solidarités de voisinage : comment faire connaître localement les numéros de soutien téléphonique ?

Solidarités / Voisins solidaires / Confinement / Isolement / Ecoute / Soutien / Services / France / Grenoble

Avec le confinement, le sentiment d’isolement des personnes qui vivent seules s’est fortement accentué. Dans chaque commune, depuis bientôt trois semaines, le personnel des CCAS, les antennes de quartier des mairies et les associations solidaires se sont mobilisés  pour appeler plusieurs fois par semaine les personnes déjà repérées comme les plus fragiles et les plus isolées, et pour mettre en place des services d’achat et de livraison de courses de produits essentiels.
En France, nationalement et localement, il existe aussi plusieurs numéros de téléphone d’écoute et de soutien. Mais comment les faire connaître aux personnes les plus isolées, notamment celles qui n’utilisent pas Internet ?

Ce weekend, la Croix-Rouge a diffusé à la radio des annonces pour faire connaître son numéro d’écoute et de conciergerie (pour livrer à domicile des produits). La radio est effectivement un média beaucoup écouté par les personnes vivant seules.
Des solutions locales existent aussi, grâce aux solidarités de voisinage. En ville, dans chaque immeuble, le hall d’entrée peut ainsi être transformé en lieu d’affichage pour communiquer à distance entre voisins confinés.
Dès le début du confinement, des habitants ont, par exemple, pris l’initiative d’accrocher à côté des boîtes aux lettres une feuille permettant à chacun d’inscrire ses demandes et offres de services et de soutien. Des photocopies des attestations de déplacement ont été aussi déposées dans les halls.
Pourquoi ne pas y afficher aussi ces différents numéros ?

Celui de la Croix-Rouge : 09 70 28 30 00 ( 7 jours sur 7, de 8 h à 20 h).

Celui des Petits frères des pauvres : 0 800 47 47 88 (7 jours sur 7, de 15 h à 20 h).

Les Psys du coeur de Grenoble : 07 67 47 42 14 (laisser un message).

SOS Amitiés : 09 72 39 40 50 (toute la France) ou 04 76 87 22 22 (Grenoble), 7 jours sur 7, 24 h sur 24.

Et y rajouter le sien ?